L’intelligence artificielle a un bébé!!

Publié: dimanche 13 février 2011 dans Uncategorized

Cette semaine, le blogue portera sur un projet financé par l’European Commission ICT ( Information and Communication Technologies). Cet institut a la mission d’augmenter la compétitivité des industries européennes et de satisfaire les demandes sociologiques et économiques en Europe. Ce projet se nomme RobotCub et prend la forme d’un robot du nom de iCub.

iCub est un robot conçu pour développer les recherches sur le système cognitif, l’interaction et la robotique. De la taille d’un bébé de 3 ans et demi, le « bébé robot » peut apprendre à interagir avec son environnement. Il est capable de voir et capter les profondeurs de champ. Il peut également attraper des objets, les identifier et les reconnaître. Il peut ramper, comprendre des commandes vocales, apprendre le nom d’objets et parler. En somme, c’est comme un enfant avec de grosses limites d’apprentissage.






Il est impressionnant de voir à quel point la machine semble prendre vie en adaptant un comportement qui imite l’humain. Les espoirs de l’ITC sont de pouvoir créer des machines qui aideront les humains dans leurs tâches quotidiennes et professionnelles tout en pouvant interagir avec eux et leur environnement. Ces machines pourront, de leur propre chef, décider de l’action à prendre selon la situation dans laquelle elles seront situées. Sans être de mauvaise foi, ce seront des esclaves qui serviront les humains dans des tâches ennuyeuses ou dangereuses.

Il y a deux choses à prévoir d’une telle technologie. Premièrement, on verra une robotisation du monde. Autant comme « ami virtuel », qu’aide au travail ou même robot ménager à la maison, la popularité de ces robots risque de se répandre rapidement, surtout avec les générations à venir qui sont nées dans la technologie et la « mode technologique ». On peut également voir des avancées dans des domaines comme l’automobile (voiture intelligente), la sécurité (reconnaissance visuelle de situation dangereuse, robot patrouille, interaction dans prises d’otage…), médecine (robots pour pratiquer des chirurgies, aide médicale…) et j’en passe. Il deviendra un « indispensable » dans notre monde; un ami sur qui compter!

En second lieu, ce qu’il faut craindre c’est ce que nous annonce les films de science-fiction : la menace robotique. Même si la probabilité d’une telle menace semble nulle, si l’on parvient à créer un robot qui peut entièrement tout apprendre et gérer de lui-même les situations dans lesquelles il se trouve, le danger qu’il comprenne qu’il « sert » l’humain et qu’il peut être « libre » demeure possible. Dès l’instant où il comprendra qu’il peut être libre et qu’il peut dominer facilement l’humain (la contrainte à sa liberté), nous nous retrouverons en pleine guerre où l’esclave deviendra le chasseur. Dans cette optique, il ne faut pas être étonné de voir des gens se lever contre l’évolution de cette technologie. Concernant l’éthique, de nombreux débats sont déjà levés sur la question, mais on n’arrive toujours pas à une conclusion.

Pour terminer, on peut dire que le projet de l’intelligence artificielle est en route, malgré certaines protestations. Bien sûr, en terme de profit, le robot automatisé est profitable pour de nombreuses compagnies, ainsi que pour le gouvernement. Les avantages qu’il promet valent-ils la peine de risquer la menace robotique? Un jour, un couple infertile pourra se procurer son petit iCub à ramener à la maison? Nous le saurons dans quelques années!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s